« Tu savais que les cactus avaient une fleur ? Au milieu des pics se trouve un cœur. »
 

━ (ushuaïa) free as a bird.

 :: Rejoindre l'Aventure :: Présentations :: Présentations validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ushuaïa
Fondatrice
avatar
Ushuaïa
Messages : 218
Points : 418
Sam 8 Juil - 14:21
ushuaïa
Je me nomme Ushuaïa, j'ai actuellement six ans et je suis une jument. Je suis très fière d'être la monture de la fille du Chaman au sein de la Tribu des Indiens. Le dernier membre de ma famille encore vivant est mon frère.

Mes principales qualités sont ma loyauté envers ma tribu, mon courage ainsi que ma ruse, tandis que mes principaux défauts sont ma rébellion, mon impatience et mon impulsivité.
psychologie

❝ ALORS MÊME SI ELLE A UN CARACTÈRE DE MERDE,
DIS TOI QU'ELLE A UN CŒUR EN OR. ❞

Ushuaïa, c'est tout d'abord une jument extrêmement loyale et dévouée à sa tribu, mais qui n'aime cependant pas du tout recevoir des ordres, étant la monture de la fille du Chaman, elle a décidé que c'était elle qui devait diriger le troupeau, et les consignes de son supérieur, la monture du Chaman, elle n'en a strictement rien à faire. Cependant, elle prend note de tous les conseils que celui-ci lui donne, écoutant toujours ce qu'on lui raconte, étant une jument bienveillante et affable, très ouverte d'esprit et qui comprend très vite. Ushuaïa veut le mieux pour sa tribu, et c'est bien pour cela qu'elle serait prête à se battre au péril de sa vie pour celle-ci, intrépide et audacieuse, la jument n'hésite pas à foncer dans le tas et à mettre à terre toutes personnes osant se mettre sur son passage. Ushuaïa n'est pas forcément le plus puissant des équidés, mais elle a cependant l'agilité et la ruse, ce qui lui permet de marquer de nombreux points pour battre ses adversaires, puis, elle possède aussi un mental d'acier et un grand cœur, qui lui donne la force de se battre même à moitié morte.

La jument a beau être sensible depuis le décès de ses parents, elle est toutefois impassible, se rappelant toujours de la phrase que son grand-frère lui disait quand elle était triste : "ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort". Mais malgré le fait qu'elle soit très optimiste, cela ne l'empêche pas d'être toujours un peu mélancolique quand elle pense à son passé et à cet accident, mais nous savons tous très bien que la vie est telle une flamme, puisqu'elle finit toujours par s'éteindre.

Ushuaïa, c'est aussi la jument qui n'aime pas attendre, celle qui manque bien trop de patience et qui déteste qu'on la contredise, elle dit qu'elle a toujours raison, même quand elle a tort, puis Ushuaïa est assez capricieuse et susceptible, alors quand on la connaît, on évite de l'énerver ou de l'offenser, et encore d'avantage lorsque l'on sait qu'elle est plutôt du genre impulsive et qu'elle est ainsi terriblement nerveuse, étant prête à tout détruire si on l'agace. Ushuaïa est une dominante confiante, étant plutôt réfléchie et intelligente, elle est toujours sûre d'elle et sait très bien ce qu'elle fait. La jument, étant débrouillarde, sait se tirer d'embarras et peut obtenir par elle-même tout ce qu'elle veut facilement.

Le petit côté innocent de cette jument peut en attendrir plus d'un, mais gare à vous, elle est mature mais toutefois espiègle, aimant embêter les autres pour rigoler, sans toutefois vouloir être méchante. Ushuaïa est très curieuse, un rien peut l'attirer et lui donner envie d'en savoir plus, elle aime bien savoir tout ce qui se passe autour d'elle et ce que pensent les autres. Cette jument est une aventurière dans l'âme, elle adore partir à la recherche de nouvelles terres, mais le fait qu'elle soit plutôt imprudente et assez maladroite peut rapidement l'a mettre en danger, et elle en est consciente, mais l'adrénaline de ne lui fait pas peur. Ushuaïa est très méfiante et ne donne sa confiance qu'en très peu de personnes, et si un équidé la trahi, il serait sûrement impossible pour elle de le pardonner, étant terriblement rancunière. Puis, il faut savoir que la jument se base sur le principe que "l'amour est une faiblesse", phrase que lui répéter sans cesse l'ancienne monture de la fille du Chaman et qu'elle trouve vrai, étant donné qu'elle est d'accord sur le fait que la mort d'un proche peut nous détruire, alors elle pense qu'il est préférable de ne pas s'attacher. En bref, Ushuaïa est une enfant au corps d'adulte qui ne s'attache pas facilement mais qui a toutefois un cœur en or.
physique

❝ LE PHYSIQUE NE REPRÉSENTE RIEN NI PERSONNE,
C'EST SIMPLEMENT UN MASQUE SOUS LEQUEL ON SE CACHE
AFIN DE NE PAS DÉVOILER QUI NOUS SOMMES VRAIMENT. ❞

Ushuaïa est une jument qui possède une taille qu'on pourrait dire "comme les autres", elle n'est ni trop grande, ni trop petite, mais elle possède cependant un regard imposant, digne d'une dominante, celui-ci peut intimer le respect et peut devenir très froid lorsque la jument est énervée ou parle à un ennemi. Elle possède un corps musclé de bas en haut avec de jolies courbes qui en fait très souvent baver plus d'un, mais le fait qu'elle soit assez fine ne l'empêche pas d'être puissante, elle est bien plus douée au combat qu'on ne le pense. La jument est agile puis rapide comme le vent, elle est également très rusée et malicieuse, ce qui lui donne de nombreux atouts, et sa rage de vaincre lui fait surmonter chaque obstacle sans soucis. Ushuaïa possède une robe splendide mais atypique, elle se nomme 'alezan flaxen dominant white' et est donc composé d'alezan ainsi que de nombreuses taches blanches, elle n'a aucune trace de peinture sur son pelage, les Indiens l'a trouvant sûrement déjà très bien ainsi. Cette jument possède des yeux peu communs, ils sont d'une jolie couleur argentée lorsque le temps est maussade ou qu'elle est triste, mais lorsque ses yeux pétillent de bonheur ou que le soleil est présent au Cimarron, ils deviennent vert clair, un peu comme par magie, mais elle détient cela de sa mère défunte. Ushuaïa possède également de très longs crins blancs avec quelques rares mèches alezanes, qui touchent presque le sol. Mais ce qui la différencie des autres, c'est qu'elle a une cicatrice blanche sur sa cuisse gauche qui représente un éclair, causé par les griffes d'un ours.
histoire

❝ IL Y A QUELQUE CHOSE DE PLUS FORT QUE LA MORT,
C'EST LA PRÉSENCE DES ABSENTS, DANS LA MÉMOIRE DES VIVANTS. ❞

━ Tu es parti sans même que l'on puisse te dire au revoir.

Je devais avoir un an ce jour-là, j'étais encore petite et innocente, je ne connaissais pas grand chose à la vie, je passais mon temps à faire des bêtises, sans savoir les conséquences de mes actes. Faire des conneries était mon passe-temps favori, je venais d'ailleurs d'en faire une ce pauvre jour, j'avais fugué du camp pour m'aventurer dans ce territoire qui m'était encore inconnu. Lorsque j'ai réussi à retrouver mon chemin, les tipis ainsi que le troupeau, j'ai apprit cette malheureuse nouvelle par mon frère, il m'a annoncé le décès de mon courageux père, emporté par le courant en voulant sauver ma mère, cet être qui m'était si cher, également disparu sous les flots de celle qu'on surnomme la rivière des âmes perdues, un court d'eau qui porte plutôt bien son nom. Heureusement, mon grand-frère a était là pour me soutenir, me disant que ce qui ne nous tué pas nous rendait plus forts, même s'il était autant abattu que moi. Mais il y a aussi une jument, qui allait par la suite devenir mon modèle, qui m'a aidé à remonter à la surface, me donnant de précieux conseils et me répétant sans cesse que l'amour était une faiblesse et que je ne devais donc pas rester bloqué dans le passé.

━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━

"C’est une personne la vie, une personne qu’il faut prendre comme partenaire. Entrer dans la valse, dans ses tourbillons, parfois elle te fait boire la tasse et tu crois que tu vas mourir et puis elle t’attrape par les crins et te dépose plus loin. Parfois elle t’écrase les sabots, parfois elle te fait valser. Ne pas arrêter le mouvement en pleurant sur soi, en accusant des innocents, en s'échappant de la réalité ou en s'attaquant aux autres afin d'amortir le choc. Valser, valser, valser. Franchir les épreuves qu’elle t’envoie pour te rendre plus forte, plus déterminée."

❝ ET UN JOUR, ON RENCONTRE UNE PERSONNE SANS MÊME LE VOULOIR,
ET ELLE DEVIENT UNE DE NOS PLUS BELLES HISTOIRES. ❞

━ Puis il y a eu ce jour où tu as décidé de me faire peur.

Lorsque j'étais plus jeune, je me demandais sans cesse à quoi ressemblait le camp de mes ennemis, celui des cow-boys, et c'est en écoutant les histoires que racontent les anciens que j'ai appris qu'il se cachait un vieux fort abandonné au nord-est des terres du Cimarron. J'ai alors décidé de partir à sa recherche, et c'est en passant sur le pont en bois qui permettait de s'y rendre que j'ai commencé à avoir peur, puis quand je suis arrivé tout là-haut, j'ai tout d'abord commencé à m'aventurer dans les écuries presque en ruine, puis ma peur à commencer à s'aggraver, me rappelant des légendes qui disent que le fort seraient encore habités par les esprits des anciens cow-boys, morts depuis déjà longtemps à présent. ❝ BOU !! ❞ j'ai alors sursauté, comme si je venais de bondir sur un trampoline, je fis volte-face pour voir qui est-ce qui venait de m'effrayer, espérant que ce n'était pas une jument de ma tribu qui allait me gronder. Je fus surprise quand je découvris que c'était un poulain noir, légèrement plus grand que moi qui se tenait devant moi. ❝ Mais ça va pas de me faire peur, comme ça ? Qu'est-ce que tu fais là ?! ❞ Le poulain n'arrivait pas à s'arrêter de rire et je le dévisagea froidement. ❝ T'aurais vu ta.. ta tête ! ❞ et il explosa de nouveau tandis que je commençais à m'en aller de cet endroit maudit. ❝ Hé! Attend, reviens! J'suis désolé, j'voulais pas te vexer! ❞ Je décida de finalement rester avec lui, après tout, je n'avais rien à y perdre. Nous avons donc fait connaissance dans ce vieux fort, et j'appris alors que ce poulain se nommait Black Pearl, et comme il ne connaissait pas la légende de ce lieu, je lui avais alors raconté, puis nous sommes ensuite rentrés à nos camps respectifs.

━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━

"Qu’avions-nous en commun ? Sans doute un rêve, celui de pouvoir se balader en toute liberté et de rencontrer des êtres ainsi qu'une nature rendant absurde la question du sens de la vie."

━ Et puis celui où se sont les miens, qui t'ont effrayé en te capturant.

Cet étalon m'était à terre chaque cavalier qui souhaitait monter sur son dos afin de le dresser, mais cela ne me faisait pas plus d'effets que ça, cependant, le jour où je l'ai vu mordre la fille du Chaman, je suis me suis vraiment mise en colère, et toutes personnes me connaissant un minimum sait très bien qu'il ne faut surtout pas m'énerver. Je fonçai et m'arrêtai à la barrière qui me séparait de lui : ❝ Hé! Tu t'es pris pour qui toi, hein? T'es p'têtre géant comme une girafe, mais t'es aussi ridicule qu'une mouche, alors j'te jure que si j'te vois retoucher une seule fois à Alisha j'te démonte et je.. [ect] ❞ je continuais de gueuler, tandis que l'étalon n'osait sûrement rien dire, ne voulant sans doute pas se risquer à me faire hurler encore plus fort, d'ailleurs les Indiens devaient se demander pourquoi j'hennisais autant. Soudain, l'étalon me regarda étrangement et je me tue alors, je remarquai qu'il fixait ma cicatrice en forme d'éclair, sur ma cuisse gauche. ❝ Sérieusement ? Il se fiche vraiment de ce que je peux bien lui dire ? Il est juste hypnotisé par une simple cicatrice ? Tsss, c'est bien un étalon ça ! ❞ avais-je pensé. Il fit ensuite une mine choquée tandis que je le dévisageai froidement, mais je fus ensuite surprise lorsqu'il prononça mon nom qu'il n'était pas censé connaître.

Après cela, il m'avait expliqué comment est-ce qu'il me connaissait, il avait reconnu ma cicatrice blanche, qu'il avait vu, il y avait très longtemps, lorsque nous étions encore poulains, dans ce bon vieux fort abandonné. Nous avons alors commencé à discuter, durant des heures, puis des jours, même si je lui en voulais toujours pour la morsure qu'il avait faite à ma cavalière. Puis, une nuit, j'ai décidé de me lever, simplement parce que je venais d'avoir une idée. J'avais compris que les miens préparaient une guerre, les Indiens faisaient toutes sortes de dessins avec des Cow-boys, puis je reconnaissais notre rivière, notre forêt et nos montagnes sur leurs plans. J'ai alors fait un marché avec Black Pearl, je lui ai dit que je ferais en sorte de le laisser s'échapper de notre territoire, mais seulement s'il se laisser monter et s'il faisait la guerre à nos côtés, et il a bien évidemment accepté, puisqu'ils savaient très bien qu'il ne pourrait pas partir d'ici sans mon aide.

━ Et il y a eu cette fois ou tu m'as sauvé la vie.

Cela faisait à présent deux mois que l'étalon noir se laisser apprivoiser, et trois qu'il était là. Les deux équidés se demandaient bien quand est-ce que la bataille contre les Cow-boys allaient avoir lieu, mais ils savaient très bien qu'elle allait bientôt arriver, les Indiens organisant bien plus souvent des patrouilles frontalières.  Seulement, Black Pearl perdait de nombreuses fois patience, essayant de s'échapper par tous les moyens, mais Ushuaïa était toujours là pour faire en sorte de prévenir les Indiens afin qu'il soit là le jour du combat, pour le plus grand agacement du dominant. Mais elle était gentille, comprenant son envie de partir, alors elle avait décidé de lui montrer tous les secrets que caché son territoire afin de faire passer le temps. Puis le jour de guerre est enfin arrivé. J'étais fière, galopant au bord de la rivière des âmes perdues avec ma guerrière, ma courageuse cavalière, ou tout simplement ma fidèle alliée, celle en qui j'avais une confiance immense malgré le fait que je ne parlais pas sa langue. Puis je suis tombé dans l'eau. J'étais certaine d'y perdre la vie, comme mes parents auparavant. J'ai donc fermé les yeux, puisque je pensais n'avoir plus que ça à faire. J'ai alors pensé à mon si gentil frère, puis à cet étalon auquel je ne pourrais donc jamais réaliser ma promesse, et enfin à ma cavalière, et je me sentis ensuite disparaître dans le courant.

Quelques minutes plus tard, ou même peut-être des heures après, je n'en savais rien, j'ai de nouveau ouvert les yeux, et un attroupement s'est fait tout autour de moi. Mais lui, il était là, trempé de bas en haut, et je sue qu'il venait de me sauver la vie, cet étalon avec qui j'avais parlé durant des journées entières sans ne jamais m'ennuyer. ❝ Mais.. pourquoi as-tu fait ça ? ❞ lui avais-je demandé, sachant qu'il aurait pu y perdre la vie. ❝ Parce que je me suis trompé ❞, avait-il répondu. Je l'ai alors regardé d'un air interrogatif, et il a continué, ❝ Avant de te rencontrer, je pensais que le seul moyen de s'accrocher était de trouver un but, alors qu'en fait, pour continuer à vivre, nous devons trouver ce pour quoi nous sommes prêts à mourir. ❞



"Te rencontrer m’était sûrement destiné et devenir ton amie était mon choix, mais tomber amoureuse de toi était hors de mon contrôle"
fly
Heyo, moi c'est Margaux, j'habite à France et je suis très fière d'être la fondatrice de ce merveilleux forum, mais si tu veux en savoir + sur moi, n'hésite pas à aller voir le top des membres du staff dans le préface !
© ASHLING POUR EPICODE


_________________
Merci énormément Pearly' d'amoureuuuuh ♥️

"C'est cette sensation étrange ou mon cœur bat la chamade à chaque fois qu'il me regarde intensément, cette envie constante de le voir et de discuter de tout et n'importe quoi avec lui qui m'a ouvert les yeux, me montrant que j'étais tombé amoureuse de ce sauveur, celui qui a affronté le courant de la rivière à ses risques et périls afin d'empêcher ma descente aux enfers à laquelle je ne pensais certainement pas survivre".
Ushuaïa
http://rpg-spirit.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jeux Free (Alien Assault)
» Free Box => installation AIDE
» Free Online Draft [SoM] dispo
» [SW SB FREE] Campagne Acte O : petit Moff deviendra grand
» Liste des Free Agents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORGOTTEN LEGENDS :: Rejoindre l'Aventure :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: